Pratiques de production du cueilleur

Nos macérats glycérinés sont fabriqués à partir de bourgeons, de jeunes pousses, de radicelles, ou d’écorces de jeunes rameaux.

La reconnaissance et l’identification des plantes utilisées sont cruciales dans notre travail de cueilleur.

Les bourgeons et les jeunes pousses sont cueillis à un moment précis, celui du « débourrage » juste avant le développement des jeunes feuilles. C’est une période très courte qui demande présence et observation de la part du cueilleur, car c’est à ce moment que l’on capte la vigueur et la concentration en principes actifs.

Les sites de cueillettes sont choisis pour leurs qualités environnementales, préservées de toutes pollutions.

Les cueillettes sont effectuées dans le plus grand respect des sites, avec une attention particulière à la gestion de la ressource végétale. Nous cherchons à équilibrer les quantités prélevées en fonction de la ressource disponible. Nos préparations contiennent 250 grammes de plante fraîche par litre de macérat.

Nos plantes sont mises en macération directement sur le site de cueillette, dans des contenants en verre, puis sont ramenés au laboratoire dans une caisse isotherme. Elles sont ensuite stockées à l’abri de la lumière et des écarts de température. Après un mois de macération minimum, les macérats sont pressés manuellement et filtrés.

Les macérats mères concentrés ne sont pas dilués et sont mis en flacon, puis étiquetés et stockés à nouveau à l’abri de la lumière et des écarts de température, en attendant d’être expédié ou vendu localement.

Tous nos macérats glycérinés sont produits à partir de ressources contrôlées et certifiées par Nature & Progrès et Certipaq Bio AB.

Les matières premières pour fabriquer le macérat glycériné vierge :

Alcool de raisin issu de culture biodynamique (Domaine de Sulauze producteur de Vins en Biodynamie)

Glycérine végétale issue de culture biologique (certifiée AB Ecocert)

Eau de source des Vosges ( Celtic en bouteilles verre)

Tous les produits vendus par Le cueilleur font l’objet d’une autorisation obligatoire déclarée auprès de la DGCCRF, conformément aux exigences des articles 15 et 16 du décret n°2006-352.